Le projet éducatif

« L’Esprit Saint Joseph »

L’école Marie Joseph est sous la tutelle congréganiste

de l’Institution des sœurs de Saint Joseph.


 


 

Un établissement Saint Joseph est une communauté éducative où chacun contribue au projet commun, dans le respect mutuel et à la place qui est la sienne.

Un établissement Saint Joseph se doit de travailler à la croissance des personnes, à la construction de la société et de l’église.


 

JEAN-PIERRE MEDAILLE

En plein XVIIe siècle, dans une France meurtrie par les guerres et la misère, un jeune Jésuite, le Père Médaille, réunit des femmes, au Puy et fonde la Congrégation des Sœurs de Saint Joseph.

Jean-Pierre Médaille est né le 6 octobre 1610 à Carcassonne. Son père est conseiller et avocat du roi au siège de Carcassonne.
A 16 ans, il entre au noviciat des Jésuites à Toulouse. Il se fait remarquer par sa ferveur et son intelligence. Ordonné prêtre en 1637, il est envoyé dans les collèges d'Aurillac et de St Flour.

Dès 1641, il parcourt les diocèses de St Flour, du Puy, de Vienne, de Clermont
pour prêcher, confesser et réconforter. Il rencontre de jeunes femmes désireuses de consacrer leur vie à Dieu au service des gens qui les entourent. Au Puy, il confie son projet à Mgr de Maupas, Evêque du Puy. La Congrégation des Sœurs 
de Saint Joseph est fondée en 1650. Le Père Médaille meurt à Billom, en Auvergne, en 1669, âgé de 59 ans.

C’est en 1936 que l'Association Institution Saint Joseph fait l’achat d’un terrain dans le quartier Saint Roch pour y ouvrir une école à la demande du Chanoine Albin.

A l’époque il n’y a que deux classes. Elles se situent au rez-de-chaussée de la villa.

C’est en 1994 qu’est lancée la construction de la nouvelle école, le bas de la villa sera utilisé comme réfectoire.

A l’école Marie Joseph, chaque adulte participe à un moment de la journée à la vie des enfants. Tous connaissent leur prénom et tous sont concernés par leur réussite.

 

« Une école où les valeurs vécues

au quotidien aident à grandir »

(Extrait des maximes du Père Médaille)


 

  1. Projets pastoraux

L’école Marie Joseph accueille chacun dans sa réalité et l’accompagne dans son accomplissement personnel. Elle permet à chacun, adulte et jeune, d’y vivre en étant reconnu et en tenant sa place. Elle favorise la communication, le travail en équipe, l’éveil et l’exercice de la responsabilité. Elle exerce un regard critique, éclairé par l’évangile, sur son organisation et son fonctionnement. Elle est pour tous, un lieu d’annonce de l’Evangile. Elle appelle à vivre en Eglise et célèbre le Dieu révélé en Jésus-Christ. Elle se situe au cœur des réalités locales, solidaire du monde et de l’Eglise.

Chaque acteur de notre communauté éducative est invité à faire vivre son projet éducatif. L’école Marie Joseph prépare au Baptême et à la première Eucharistie sur demande des parents et de l’enfant. La préparation à ces sacrements se déroule à l’école mais en lien avec le prêtre de la paroisse. La catéchèse est alors proposée à partir du CE2 .

L’éveil à la foi est dispensé de la petite section au CM2, pour tous.

  1. Les choix chrétiens de la communauté éducative :

  • Aider les enfants avec handicap(s),Solidarité, amitié, tutorat.

A l’école Marie Joseph, toute l’équipe est prête à accueillir des enfants avec handicap et à mettre en place le suivi médical, pédagogique et chrétien nécessaire à ces enfants. Mais nous ne voulons pas oublier les autres enfants, qui sont aussi en détresse et en manque de réussite. Cette même attention doit leur être portée et si l’aide, le soutien, est mis en place, nous sommes convaincus qu’il doit l’être avec l’esprit de notre école.


 

Parlez toujours des autres en bonne part:

Appréciez beaucoup le bien qu’ils font,

Excusant leurs défauts

(Extrait des maximes du Père Médaille)

  • Action de solidarité et de partage

A l’instar des Sœurs de Saint joseph, nous voulons porter notre regard sur l'extérieur et sensibiliser les enfants au partage et à l’entraide. Plusieurs actions seront engagées pendant des moments forts de notre année liturgique, l’Avent, le Carême :

  • Égayer par des chants et spectacle des journées de personnes en maison de retraite.

  • Participer à la collecte de la banque alimentaire.

  • Accompagner des associations d’aide : Raoul Follereau, association MIR, l’association « Vaincre la Mucoviscidose ».

  • Réfléchir sur notre devenir en participant à la journée des communautés éducatives.

  • Participer au conseil pastoral

  • Prendre des temps de pause en vivant autre chose, ailleurs : sorties pastorales, rencontres sportives…

Mais nous voulons aussi des actions suivies dans l’année, des actions qui permettront aux enfants d’avoir une vraie réflexion sur le respect, les limites et L’entraide. L’éveil à la foi est bien sûr la première grande forme vivante, mais on y ajoutera :


 

  • La Célébration des temps forts.

Une fois par mois nous nous retrouverons pour célébrer le Seigneur. Nous voulons que ce moment, préparé par l'équipe et les enfants soit l’occasion, pour toute la communauté, de se retrouver d’abord en prières et ensuite autour d’un échange; échange d’idées et de nourriture. Nous voulons que ce mot “ communauté” prenne tout son sens. Mieux connaître l’autre, permet d’être plus présent et de pouvoir apporter une aide en cas de besoin. Nous voulons éviter l’isolement.

  1. le projet pedagogique : CONSTRUIRE une pédagogie différenciée


 

L’école Marie Joseph, c’est une équipe dynamique et concernée qui travaille ensemble, s’implique et rend vivant l’esprit des sœurs de Saint-Joseph.

En 2011, toujours pour répondre au projet de l’établissement d’accompagner les enfants en difficulté, un poste à mi-temps en regroupement d’adaptation est ouvert.

Pour travailler en amont sur les difficultés, l’équipe a décidé de travailler sur le langage et le vocabulaire et de faire une vraie pédagogie différenciée en mettant en place dans les classes co intervention pédagogique : adultes/enfants et enfants/enfants au sein d’une pédagogie vivante où les enfants sont acteurs de leurs apprentissages.

L’école a choisi, pour crédibiliser son projet :

  • d’ouvrir largement ses portes à des bénévoles (parents ou pas) qui accompagnent ponctuellement les enseignants dans les diverses activités, pédagogiques ou pastorales.

  • D’accueillir des jeunes dans le cadre du service civique et d’échanges Coménius.

  • d’embaucher à temps complet une personne sur un poste polyvalent, elle accompagne l’équipe dans toutes les activités pédagogiques.

  • D’éduquer les élèves à l’intériorité.

  • D’accueillir des enfants de 2 ans, pour agir le plus rapidement possible sur les

    différences et accompagner le tout petit dans son développement physique et intellectuel sur un pôle sécurisé d’enfants de 2 et 3 ans.


 

  • Parler, réfléchir, échanger : « Le conseil des enfants »


 

Il a son importance dans la vie de l’école, son rôle est de responsabiliser les enfants, de les faire devenir acteurs de leur vie scolaire, mais aussi, en tant qu’élève de l’école Marie Joseph, de vivre ces conseils des enfants (conseil d’école et de classe) dans un esprit de cordiale fraternité.

On devra distinguer deux types de conseil : le Conseil d’école qui se réunira une fois tous les deux mois et le conseil des élèves de la classe qui lui aura lieu plus souvent.

Le conseil d’école ne doit pas avoir qu’une fonction de réparation des conflits. S’il doit « apporter la preuve que toute vie sociale s'organise autour de règles destinées à résoudre ou éviter des conflits » il doit aussi « faciliter la communication ».

Le Conseil est un lieu d'échange, de communication, d'expression des besoins et

de propositions constructives. Il s’agira de définir son rôle et son fonctionnement et le calendrier des réunions.

Le Conseil doit posséder ses rituels de fonctionnement : un Président (élu) de séance, un enfant ; une organisation de la salle rappelant celle de l'assemblée nationale avec le banc des enseignants, les places des délégués des élèves (un ou deux – prévoir des suppléants), des parents, du personnel, une tribune, une urne pour le vote à bulletin secret…

Dans chaque classe on prépare le Conseil lors d'un entretien hebdomadaire qui peut souvent être animé par un élève, donner lieu à des travaux écrits préalables ou de conclusion, des votes … A la fin de ces réunions, les délégués de la classe sont mandatés par leurs camarades pour défendre ou proposer un projet, souligner un problème…


 

  • Aider les enfants en difficulté.

    • Continuité du soutien.


 

  • Le temps méridien à été réduit d’une demi-heure afin de ne pas allonger de façon excessive la journée des enfants.

  • Le soutien aura lieu le matin à raison de trois séances par semaine. Nous avons prévu sur l’année 35 semaines de soutien.

  • Entre ces semaines, les enseignants se réuniront régulièrement pour faire le point, préparer les séances suivantes et rencontrer les parents, chaque enfant aura son dossier.

  • Les enseignants garderont leurs propres élèves en soutien, sauf cas particuliers discutés en réunion bilan. Ce sont les enseignants de maternelle qui s’occuperont d’eux.

  • Nous voudrions aussi privilégier le dialogue avec ces enfants, utiliser l’outil informatique, et investir dans du matériel pédagogique afin de différencier au mieux les aides.

  • Découvrir, créer, s’ouvrir au monde : Ouverture sur les arts

  • L’équipe veut ouvrir l’école sur toutes les formes d’Arts, pour faire un lien avec l’histoire, pour découvrir d’autres formes d’expression, pour enrichir la culture personnelle. Il s’agit de renforcer les relations et l’inter activité entre les matières artistiques et les autres disciplines : Français, langues, histoire, géographie ... Illustrer, relier les enseignements par des visites de musée, des études d’œuvres, l’enseignement de faits religieux, la connaissance du cinéma, la découverte de la musique et du chant.

Produire et éditer des articles, témoins de ces découvertes et visites, avec tout ce que cela entraîne comme travail en termes de rédaction, corrections, apprentissages grammaticaux et orthographiques pour illustrer le journal de l’école.

Cette ouverture sur les arts se retrouvera dans chaque projet pédagogique de classe qui sera présenté aux parents lors de la semaine de l’expression. Cette semaine de l’expression est le lien entre les projets, pour la présentation aux parents, les enfants feront en amont tout un travail sur la langue : la langue écrite, et le vocabulaire.

L’utilisation des ordinateurs, les arts et bien sûr la langue orale puisque ce sera aux enfants de monter et de faire la présentation.

Nous retrouverons le lien avec le B2i quand les enfants travailleront sur le site etwinning pour mener à bien leur correspondance avec des classes européennes: échange de mail, poster des photos et des documents divers, écrire dans un blog.


 

  • Préparation de la semaine de l’expression.

  • Toujours lié aux Arts, à l’expression orale, à la découverte de la littérature et de l’écrit, chaque classe, de la petite section au cours moyen, présentera un projet d’expression qu’il soit théâtral ou non. Le travail et la maîtrise de la langue orale est un des axes de notre projet pédagogique. C’est le lien entre tous les projets.

    « Déploie tes talents avec enthousiasme. Inspire-toi de l’exemple de nombreuses personnes tenaces et généreuses qui travaillent à rendre le monde plus humain »

(Extrait des maximes du Père Médaille)

  • Les objectifs du Projet éducatif

    • Cibler les potentialités de chacun.

    • Veiller au bien être de l’enfant.

    • Aider à l’apprentissage des valeurs.

    • Permettre l’acquisition de compétences et de connaissances.

    • Accueil de tous dans le respect de tous

 

  • Les choix pédagogiques :

    • Valorisation.

    • Droit à l’erreur.

    • Pédagogie différenciée.

    • Autonomie.

    • Aide aux enfants en difficulté.

    • Développer le vocabulaire.

    • Accueil des jeunes enfants de 2 ans

 

  • Les Valeurs de notre école :

    • Respect des règles sociales.

    • Le goût de l’effort.

    • Justice / équité / pardon / vérité.

 

  • La dimension catholique de notre établissement :

    • Aider les enfants avec handicap(s).

    • Solidarité, amitié, tutorat.

    • Action de solidarité et de partage.

    • Conseil des enfants.

    • Célébrer des temps forts.

 

  • Ce que nous voulons vivre :

    • Plus de temps de partage en équipe.

    • Echanger et rencontrer (équipe/parents/paroisse).

    • Accueil des nouveaux parents.

    • Développer des projets

 

  • Les liens que nous voulons développer avec l’environnement

    • Faire vivre le quartier.

    • Actions au sein de la paroisse.

    • Liens et projets avec d’autres écoles.

    • Ouverture sur l’Europe : l’Italie…

    • Sorties pédagogiques.

    • Classes transplantées.

    • Journée d’accueil et journée pastorale (en début d’année pique-nique…).

    • Accueil et respect de tous.